Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

La toxicité des stérilisants

La toxicité des produits pour l’homme

Le choix du mode de stérilisation doit tenir compte de la toxicité des produits utilisés par rapport à l’être humain.

D’une manière générale, tous les produits de stérilisation sont toxiques pour l’homme. On tente de pallier a ce grave inconvénient en diminuant les doses jusqu’à ce que l’effet sur l’homme devienne négligeable (ou soit considéré comme tel). Le principe de précaution qui se généralise dans notre société encourage cependant à de plus en plus de prudence concernant la toxicité à long terme : les effets cancérigènes, les effets sur la capacité respiratoire, les effets allergènes (générateurs d’allergie), les effets neurologiques (maladie d’Alzheimer, par exemple) ne se déclarent en effet qu’après des expositions prolongées à certaines substances mais ne doivent pas être négligés pour autant.

La toxicité d’un produit pour l’homme dans un contexte donné pour une dose donnée ne peut être établie qu’avec une certitude relative et suite à de longues études souvent contestées. Le tableau proposé ci-après ne prétend donc pas établir une vérité incontestable mais se contente de regrouper les opinions admises par le plus grand nombre.

D’une manière générale, Bleu Piscines a tendance à privilégier les produits stérilisants ayant une faible rémanence (la notion de rémanence est expliquée au chapitre suivant). Ces produits présentent en effet moins de risque de s’accumuler dans l’organisme pour continuer à y provoquer des dégâts longtemps après la baignade.

Classement des produits en fonction de leur toxicité pour l’homme
(tableau proposé sous toutes réserves)

Toxicité nulle ou quasi-nulle
Faible toxicité
Toxicité moyenne
Forte toxicité
Anti-phosphate
Ultraviolets
Chlore des piscines au sel*
Oxygène actif
Ozone
Chlore* (attention toutefois aux irritations et aux allergies)
Brome
Ammoniums quaternaires
Sulfate de cuivre
Sels d’argent
Simazine (retiré de la vente dans la plupart des pays à ce jour)

*Important : le chlore est surtout irritant et allergène quand il est sous forme de « chloramines » (chlore dégradé). Le chlore produit par un système au sel est beaucoup moins néfaste pour l’homme que lorsqu’il est apporté sous forme de galets.