Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Systèmes cuivre

Les systèmes cuivre ou cuivre/argent (ionisateurs ou générateurs cuivre/argent)

 

Un appareil appelé « générateur » est installé à l’intérieur du local technique. Deux barres de cuivre (ou une barre de cuivre et une barre d’un alliage à base d’argent) sont parcourues par un courant électrique basse tension dans un bol traversé par l’eau. Sous l’effet de l’électricité, le cuivre relâche du sulfate de cuivre dans l’eau et l’alliage d’argent des sels d’argent. Le sulfate de cuivre et les sels d’argent sont des désinfectants puissants à très forte rémanence.
Les électrodes « fondent » peu à peu et doivent être remplacées tous les 1 à 2 ans.

Avantages  : le stérilisant utilisé est insensible au pH. Il est inodore, incolore, ne provoque pas d’irritations, en bref, il est indétectable par les baigneurs. Le sulfate a accessoirement un effet floculant (il a tendance à faire couler les saletés) qui est également intéressant. L’utilisateur n’a rien d’autre à faire que de changer les électrodes tous les 1 à 2 ans et à surveiller les taux de cuivre et de sels d’argent pour éviter de dépasser les seuils maximums (ce qu’il oublie malheureusement de faire dans la plupart des cas).

Inconvénients  : les stérilisants sont produits en permanence sans aucun contrôle alors qu’ils ont des rémanences très importantes. On arrive donc généralement à un excès de ces substances. Les cheveux gris ou blonds deviennent verdâtres et la santé des utilisateurs est en danger. Le sulfate de cuivre a tendance à colorer en bleu les liners, les joints de carrelage et les plastiques. Les sels d’argent donnent une teinte grise, brunâtre ou noire.
Dans certains cas, les micro-organismes finissent par développer une résistance à ces stérilisants. Les utilisateurs procèdent alors généralement à un traitement de choc à l’aide de chlore… et déclenchent souvent une catastrophe ! Si les taux de cuivre et/ou d’argent sont importants, le chlore (qui est un puissant oxydant) transforme les sels et le sulfate en oxydes. Les sels et le sulfate sont invisibles tant qu’ils sont en solution, mais les oxydes sont très visibles et peuvent être brun, turquoise, noir, vert et même rouge. Des tâches apparaissent dans les minutes qui suivent le traitement et sont délicates à faire disparaître. Lorsque la saturation est réellement importante, plusieurs vidanges sont souvent nécessaires pour y remédier. Une forte quantité d’acide doit être versée dans l’eau avant chaque vidange pour mettre le maximum de métal en solution dans l’eau (on dit que l’on « réduit » les oxydes) et l’évacuer.