Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Positionnement

Le positionnement du groupe de filtration

 

Local indépendant et groupe embarqué

 

 

La grande majorité des installations comportent un local technique indépendant de la piscine et positionné à environ 6 à 8 mètres de cette dernière. L’eau fait un aller-retour entre la piscine et le local à travers des tuyaux de 50 à 60 mm selon la taille de la piscine et donc, selon le débit nécessaire à sa filtration. Comme nous l’avons déjà dit plus haut, la distance entre le local et la piscine ne doit, dans l’idéal, pas être supérieur à 10 mètres et le circuit ne doit pas comporter trop de coude ou de virage afin de minimiser les pertes de charges. Si cette contrainte ne peut être respectée, on la prendra en compte en augmentant la capacité de la pompe ou en doublant les canalisations entre la piscine et le local.

Il existe également une autre solution couramment nommée « groupe embarqué ». La filtration est positionnée dans ce cas à l’intérieur de la piscine elle-même. C’est notamment la solution proposée par le fournisseur Desjoyaux. Le groupe Desjoyaux est un local en plastique d’environ 1 m3, accroché sur le flanc intérieur de la piscine ou positionné « moitié dedans/moitié dehors », c'est-à-dire incrusté dans le flanc. Cette solution est a priori séduisante pour au moins trois raisons :

les pertes de charges sont diminuées à l’extrême
la suppression de la majeure partie des tuyaux diminue les risques de fuites et de problèmes (du moins en théorie, voir ci-dessous)
le coût d’installation diminue de façon importante.


Dans la pratique, il faut toutefois constater que ce système est également porteur de plusieurs inconvénients importants :

les baigneurs « profitent » du bruit généré par la pompe qui est à proximité immédiate.
le local, situé pour sa majeure partie sous le niveau de l’eau est souvent victime d’un problème d’étanchéité. Le groupe de filtration se retrouve noyé et subit des dommages onéreux.
Le volume utilisable de la piscine est amputé de la place occupée par le local.

 

Le groupe embarqué est également souvent utilisé pour les minis groupes de filtration proposés avec les piscines hors-sol d’entrée de gamme. Il s’agit alors d’une sorte de tube de 15 cm à 25 cm de diamètre et de 30 à 50 cm de hauteur. La partie haute de ce tube comporte une petite cartouche amovible. La partie basse comporte une pompe, généralement alimentée en 12 volts pour des raisons de sécurité. Ce type de bloc est destiné à être accroché sur le rebord de la piscine. Ses inconvénients principaux résident dans sa fragilité et dans sa faible capacité en terme de débit.

 

Hauteur du local par rapport à la piscine

L’altitude du groupe de filtration par rapport à la piscine peut varier sans conséquences majeures jusqu’à certaines limites.

Un circuit de filtration n’étant jamais totalement étanche à l’air. Si la pompe est située au-dessus de la surface de l’eau il y a risque de désamorçage qui augmente avec la différence de hauteur. Même dans le cas d’une installation irréprochable, le désamorçage est inévitable au moment du nettoyage du panier de pompe et peut également survenir de façon accidentelle en cas de fausse manipulation lors du nettoyage de la piscine. Dans la pratique, on constate qu’une différence de 40 cm est le maximum admissible pour que la pompe puisse se réamorcer seule, sans manipulations complexes. Cela dit, cette valeur peut varier en fonction de la performance de la pompe et des pertes de charge du circuit. La prudence encourage à ne jamais situer la base de la pompe à plus de 30 cm au-dessus de la surface de la piscine (niveau de l’eau).
Si la pompe est située en dessous de la surface de l’eau, le circuit va subir une pression permanente qui sera proportionnelle à la différence de hauteur. Contrairement à certaines idées reçues, la pompe n’aura pas à fournir d’effort supplémentaire, puisque la poussée reçue de l’eau qu’elle aspire compense la poussée qu’elle doit fournir pour renvoyer cette eau dans la piscine. Par contre, le carter de pompe, les tuyaux et le filtre devront faire face à la pression constante provoquée par le poids de l’eau. L’élément qui encourt le plus grand risque de rupture et le filtre qui, en plus de cette pression constante, devra supporter la pression générée par la pompe. Si le groupe de filtration est installé à plus de 1,5m sous le niveau de la surface, le filtre devra impérativement être surdimensionné pour supporter la charge.