Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Les additifs

Les additifs de filtration

 

Le principe de ces additifs consiste à déposer à la surface du filtre une pellicule d’une matière ultra-filtrante qui va améliorer la finesse de filtration. Cette pellicule est évacuée au moment du nettoyage du filtre, entraînant avec elle les particules piégées.

Ces produits se versent directement dans le skimmer (si votre panier est équipé d’une chaussette, enlevez le panier avant de verser le produit). Ils sont aspirés par la pompe et vont se déposer sur le filtre.

Quel que soit leur principe d’action, les additifs ont généralement pour effet d’augmenter la perte de charge dans le système de filtration et d’augmenter la pression subie par le filtre. Ils peuvent donc, dans certains cas, mettre en danger les installations vétustes ou mal réalisées (collages fragiles).

Les filtres à cartouches supportent généralement assez mal (d’un point de vue mécanique) les additifs de filtration et il est très important d’utiliser un produit spécifique à ce type de filtre. Cela dit, la finesse de filtration d’un filtre à cartouche est généralement suffisante pour pouvoir se passer d’additif.

Les filtres à chaussette sont extrêmement difficiles à nettoyer lorsqu’un additif de filtration a été utilisé. Leur finesse de filtration étant satisfaisante sans aucun additif, il est préférable de faire un usage restreint de ce type de produit.

Pour les filtres à cartouche et à chaussette, on bannira absolument les floculants à fonte rapide (voir ci-dessous).

Il existe deux types d’additifs :

Les floculants de filtre

Un floculant est un produit qui piège les particules à la façon d’un aimant. Ses propriétés électro-chimiques forcent les micro-particules à s’agglutiner sous forme de flocons qui, par leurs tailles, seront ensuite retenus par le filtre. Cette façon d’utiliser les floculants est relativement récente mais elle séduit un nombre croissant d’utilisateurs en raison de son efficacité et de sa simplicité de mise en œuvre (voir le chapitre suivant pour découvrir l’autre utilisation des floculants). Elle fonctionne de façon très satisfaisante sur la majorité des micro-particules et en particulier pour toutes les micro-particules d’origine organique (débris végétaux, ou algues en suspension, par exemple). Son efficacité est malheureusement beaucoup plus discutable pour les poussières minérales qui, par leurs propriétés, résistent à l’effet coagulant de ce type de produit.
Il existe des floculants de filtre à fonte rapide, pour les traitements « choc » qui agissent très fortement pendant une faible durée, et d’autres qui fondent beaucoup plus lentement et qui peuvent agir plus de deux semaines sur la qualité de l’eau.

Les additifs mécaniques

Généralement à base de cellulose. Il ne s’agit rien d’autre que d’une poudre très fine, légèrement gluante lorsqu’elle est mouillée, qui va former une « croûte » sur le dessus du filtre. Ce type d’additif agit de façon très satisfaisante sur les poussières d’origine minérale.